Thérapie existentielle : Irvin Yalom

Quelques repères concernant cette thérapie selon Irvin Yalom. Elle s’adresse à tous et non pas seulement à ceux qui seraient des « malades » car cela concerne la condition humaine et le fait d’exister. Il s’agit ici d’un véritable dialogue -de personne à personne-, les questions existentielles abordées étant, en effet, plus le lot de tout être humain, queLire la suite « Thérapie existentielle : Irvin Yalom »

La nausée : Kierkegaard

Kierkegaard peut être considéré comme le père de l’existentialisme. Dans ce passage, il pointe de manière très claire son désappointement et dévoile ainsi les enjeux existentiels fondamentaux de tout individu. C’est une sorte de cri fondamental de notre manque-à-être que l’on peut parfois ressentir de manière très vive. C’est un texte exemplaire et un peuLire la suite « La nausée : Kierkegaard »

L’amour : Henri Michaux

Michaux est écrivain, poète et peintre. Ce petit extrait exprime ce moment, qui peut être fugitif finalement, où l’on quitte la solitude intrinsèque de notre existence pour être saisi par l’autre en un rapport en miroir. « Chacun est extraordinaire. ll est seul à s’en apercevoir. Découragement ! Enfin, il finit par s’y faire… puisque personne d’autreLire la suite « L’amour : Henri Michaux »

Contexte sociétal contemporain

1. Société liquide vs société solide A la solidité d’antan, c’est à dire la permanence des institutions et des structures, a succédé une société “liquide” où tout est mouvement et mutation. La pierre était avant le référent maître, désormais ce sont les fluides qui prédominent. Et ce, sur presque tous les plans de l’existence :Lire la suite « Contexte sociétal contemporain »

Voici venu le temps des mascottes

Face à l’incertitude du monde actuel, la mascotte vient apaiser, sécuriser, rassurer. Les marques ne l’ignorent pas, qui sont nombreuses à créer la leur. De manière générale, le phénomène de « mascottisation  » s’illustre dans le monde contemporain. Les raisons de ce déploiement ont des causalités diverses, qui tiennent à notre vécu existentiel actuel et sontLire la suite « Voici venu le temps des mascottes »

L’inséparation technologico-médiatique

La séparation est coupure entre X et Y, de façon paradigmatique. L’inséparation est le fait de ne pas être coupé, mais d’être relié… Et voilà le mot princeps de notre contemporanéité : to be connected ! On dit ainsi communément, être-relié, être-connecté…. Ce qui suppose constatativement d’avoir été dé-lié, dé-connecté (voire de ne l’avoir jamais été, enLire la suite « L’inséparation technologico-médiatique »

Transtopie

La transtopie renvoie à un phénomène sociétal majeur. Il correspond au fait que nous sommes passés d’une structure relativement statique, déterminée et fixe, à une société dans la mouvance permanente. Le lieu référentiel traditionnel, être à une place (topos), est constamment en déplacement, en mouvement perpétuel. C’est un topos qui auto-voyage d’où le préfixe deLire la suite « Transtopie »